Recevoir notre Newsletter

Pour ne plus recevoir la newsletter : Désabonnement

Complémentaire santé

Retour

Aujourd'hui, une complémentaire santé est devenue indispensable pour accéder aux soins à cause des déremboursements successifs. Le secteur de la complémentaire santé reste dominé par les mutuelles qui demeurent attachées à la spécialisation du risque santé et son maintien en dehors de toute sphère marchande.  

Selon l’IRDES, les contrats d’entreprise auraient contribué à réduire le bien-être des assurés sociaux

06 Juillet 2018

Dès 2013, alors que l’ANI venait tout juste d’être signé, les Mutuelles de France ont dénoncé une fausse généralisation de la complémentaire santé et des dangers majeurs pour la solidarité. L'étude de l'IRDES qui vient de paraitre constate qu'avec l'ANI la moitié de la population aurait vu son bien-être se réduire.

Selon l’IRDES, les contrats d’entreprise auraient contribué à réduire le bien-être des assurés sociaux

Pixabay

L’accord national interprofessionnel (ANI) de 2016 a instauré l’obligation pour les employeurs du secteur privé de proposer et cofinancer une complémentaire santé à leurs salariés.

Le développement des « contrats collectifs obligatoires d’entreprise » prétendait généraliser l’accès à une protection complémentaire. L’évaluation précise des conséquences de cette réforme pour l’ensemble des Françaises et des Français n’avait cependant pas été faite. On dispose désormais d’une vision plus précise grâce à la publication de deux études, de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) et de l’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (IRDES).

Une fausse généralisation de la santé

Dès 2013, alors que l’ANI venait tout juste d’être signé, les Mutuelles de France ont dénoncé une fausse généralisation de la complémentaire santé et des dangers majeurs pour la solidarité.

Une note de la DREES de mai 2018 a confirmé tout le bien-fondé de cette analyse. On estime que 3,5 à 4 millions de personnes sont toujours privées de couverture santé complémentaire aujourd’hui. Si on constate une augmentation de +1,5 million de personnes couvertes par un contrat d’entreprise, il s’agit essentiellement d’un transfert depuis les contrats individuels, dont l’effectif global a connu une baisse de -1 million. Seulement 500 000 personnes supplémentaires auraient accédé à une complémentaire. La « généralisation » promise par le gouvernement de l’époque est donc bien loin.

Alors que la force de notre système de protection sociale réside dans son universalité, cette réforme a renforcé la segmentation en fonction du statut, à grands renforts d’aides publiques et parfois au détriment des salaires. Les personnes âgées, les chômeurs, les jeunes, les fonctionnaires ont été maintenus à l’écart. Cette réforme a de plus rétréci la liberté pour les salariés de choisir leur niveau de couverture au regard de leur besoins. Plus grave encore, la mise en place des contrats d’entreprise aurait contribué à réduire le bien-être des Française et des Français les plus fragiles.

La moitié de la population aurait vu son bien-être se réduire

Une étude de l’IRDES publiée en juin 2018 a offert un éclairage inédit en traitant le sujet sous l’angle du bien-être collectif. Il en ressort un constat terrible : les gains de bien-être des salariés qui bénéficient de la réforme, s’ils sont indéniables, sont contrebalancés par la perte de bien-être subie par les personnes couvertes par un contrat individuel. Selon l’institut, il y aurait 50% de perdants pour seulement 7% de gagnants. Les individus les plus fragiles, c’est-à-dire les plus pauvres et les plus âgés, seraient particulièrement concernés par une réduction de leur bien-être.

Les effets collatéraux des contrats d’entreprise qui apparaissent montrent toutes les limites d’un système où les aides pour l’accès à une complémentaire santé sont plus souvent attachées au statut plutôt qu’à la personne. C’est pourquoi les Mutuelles de France réclament une refonte des 10 dispositifs existants. Seul un dispositif unique et universel permettra de répondre aux besoins de toutes et tous.

Pixabay

Zoom
Complémentaire santé
02 Octobre 2018

Un plan pauvreté en manque de moyens

La stratégie nationale de lutte contre la pauvreté a été dévoilée le 13 septembre par le Président de la République. Les Mutuelles de France réagissent au coût des mesures annoncées et à l'annonce de la fusion de la CMU-C et de…

Recherchez les centres de soins près de chez vous

Cliquez sur l'onglet ci-dessous pour retrouver l'ensemble de nos centres de soins et d'accompagnement mutualistes en fonction de vos besoins de santé et de votre situation géographique. Ces centres vous assurent une offre de soins de proximité de haute qualité à des tarifs opposables.

ACCÈS À L’ANNUAIRE

Vous cherchez une mutuelle ?

Dans un souci de promouvoir une offre de proximité de qualité, cliquez sur l'onglet ci-dessous pour connaitre les coordonnées des mutuelles adhérentes FMF présentes dans votre région.

ANNUAIRE DES MUTUELLES